La Milice Française

Afiche de propagande (J 1143)

A ce jour, la Milice dans le Cher est évoquée dans de nombreux ouvrages à travers quelques-unes de ses actions ou certains de ses responsables. Les noms de chefs comme Vigier, Thévenot, Chamaillard ou bien de quelques simples miliciens sont dorénavant bien connus d'un certain public. Bout de l'An et Lécussan, bien que n'étant passé que brièvement dans le Cher, sont aussi familiers aux lecteurs du fait de leur implication dans les évènements de Saint-Amand-Montrond en juin 1944. Le dernier est aussi responsable de l'arrestation de 67 juifs dans la nuit du 21 au 22 juillet, toujours à Saint-Amand-Montrond. Conduits à la prison du Bordiot, à Bourges, plus d'une trentaine seront ensuite exécutés aux puits de Guerry.

Toutefois, aucune étude approfondie ou aucun ouvrage dédié à ce sujet n'ont encore été consacrés à la Milice dans le Cher. Sa création, son organisation, le profil sociologique et les motivations de ses adhérents, un compte-rendu exhaustif de ses activités,... A signaler cependant le livre d’Alain Rafesthain Le Cher sous Vichy, (1940-1944) Collaboration, persécutions et délation  qui contient une quinzaine de pages sur le SOL et la Milice.