Conseil général du Cher Archives départementales et patrimoine du Cher

Accueil > Recherches > Instruments de recherche > Archives publiques > Archives publiques entrées par voie ordinaire > Séries anciennes (antérieures à 1790) > Série C : Administrations provinciales > Intendance du Berry

Recherches

Intendance du Berry

1603-1792

C 1-337,1321-1350, 1486.

En 1885, M. Boyer rappelle dans son introduction du second tome de l'inventaire sommaire des archives départementales antérieures à 1790 que l'établissement définitif des Intendants date de Richelieu, qui savait devoir rencontrer dans ces officiers les agents les plus actifs et les plus sûrs d'un pouvoir tendant vers une centralisation toujours grandissante.

Ce fut sous Louis XIV que les Intendants se virent appelés surtout à réaliser dans la province l'exécution des volontés du gouvernement. Mais on ne retrouve pas aujourd'hui dans les Archives du Cher tous les monuments que cette administration a pu produire durant son règne, car on n'y retrouve peu de titres de l'Intendance de Bourges antérieurs au XVIIIe siècle. Dans ce nombre ne figurent plus, pour ainsi dire, les liasses des subdélégations, dont la collection a été vendue, à titre de vieux papiers, dès le commencement du XIXe siècle, si l'on en croit une tradition verbale.

Ce fonds s'ouvre par les pièces qui intéressent les rapports de l'Intendant avec les administrations communales : nominations du personnel, maires et officiers municipaux, correspondance avec ceux-ci et les subdélégués, relativement aux intérêts des communautés, y occupent la suite des nos C. 1 à 34.

Viennent ensuite les établissements de bienfaisance : Dépôts de mendicité, Bureaux de charité, Hospices et Hôpitaux. ( Nos C, 35 à 41).

Ces derniers numéros sont suivis de cinq autres, concernant la police, les voitures publiques, le roulage, la poste aux lettres ainsi que  la maréchaussée et les chiourmes.

 Puis viennent les affaires militaires : d'abord la milice, cette création de Louvois. Cette portion, qui ne part que de l'année 1723 (nos 65 à 102), comprend, outre la milice provinciale proprement dite, les casernements de troupes, les étapes et convois de soldats, les hôpitaux militaires, les poudres et salpêtres, enfin les invalidés.

La partie des ponts et chaussées, qui ne renferme que 22 numéros (C. 103-125), doit ce petit nombre au partage de cette spécialité administrative entre l'Intendant, le Bureau des finances et l'Assemblée provinciale. Le service des turcies et levées et les détails sur la navigation des rivières de la province donnent à cette partie un grand intérêt.

Elle se complète par les travaux d'entretien des édifices religieux dans les paroisses et les exploi­tations de bois du Domaine pour les constructions maritimes.

La statistique, qui s'ouvre par le n° 138, fournit de précieuses indications sur la population des paroisses, l'état des finances dans toute la Généralité, la répartition de la taille, de la capitation, des vingtièmes, des octrois et autres impositions, ainsi que sur les droits domaniaux, les gabelles, etc. Cette partie s'arrête au n° C. 309.

Viennent enfin les arts et les sciences, l'agriculture, l'industrie et le commerce, qui comptent 11 numéros, de C. 311 à G. 322. Cette section est terminée par l'intéressante correspondance du premier administrateur de la Généralité avec les divers ministères. Cette suite de documents, si pleine de renseignements, s'ouvre avec l'année 1728, pour s'arrêter, malheureusement trop tôt, à l'année 1738. Le surplus en a disparu, à l'exception d'une dernière liasse qui comprend la correspondance des années 1747-1777 et qui clôt, par le n° 337, d'une partie qui débute au n° 323.

Cet inventaire a été complété ultérierement par les cotes C1321 à 1350 et C 1486.


Espace personnel
Archives départementales et patrimoine du Cher - Plan du site - Contact - Crédits