L'enfance détenue

L'enfance détenue

Parmi les misères que renferme la société française des XIXe-XXe siècles, il faut compter ceux qui sont jetés dès l'enfance, souvent par les hasards de la naissance, dans une vie de délinquance. En 1810, le Code pénal fixe l'âge de la majorité pénale à seize ans et établit une distinction entre ceux qui ont agi "avec discernement" (c'est-à-dire ceux qui ont la conscience du caractère délictueux de l'acte au moment où il est commis et qui iront en prison pendant une durée proportionnelle à leur délit) et ceux qui ont agi "sans discernement".