Accueil > Recherches > Histoire et archives > Les actes de Jean de Berry dans le fonds de la Sainte-Chapelle de Bourges > Donation de 2000 écus à Macé Héron, trésorier général du duc, 1415.

Recherches

Donation de 2000 écus à Macé Héron, trésorier général du duc, 1415.

8 G 1452 [TSC 1450]

1415 (n. st.), 12 janvier. — Paris, hôtel de Nesle.

Jean, fils de roi de France, duc de Berry et d’Auvergne, etc., mande aux gens de sa chambre des comptes à Bourges d’autoriser l’inscription en dépense dans le compte, clos au 31 mars 1414, de son trésorier général Macé Héron de 2000 écus à lui donnés par le duc. Les gens des comptes faisaient difficulté au motif qu’une partie du don visait à rembourser au trésorier la somme de 620 écus qu’il avait dépensée pour racheter une croix d’or garnie de pierrerie, offerte par lui au duc à titre d’étrennes pour le jour de l’an 1413, alors que les inventaires des joyaux du duc, conservés en la chambre des comptes, attestaient que la croix, propriété du duc, avait été sur son ordre remise par le garde de ses joyaux, Robinet d’Étampes, aux chapelains, clercs et sommeliers de la chapelle ducale, à titre de gage pour le paiement des rentes dues à eux par le duc. Ce dernier certifie que les membres de la chapelle avaient à leur tour engagé la croix à un marchand, qui leur avait fait avance des sommes attendues, avant que d’être rachetée par le trésorier et remise au duc.

Charte de Jean de Berry

Dossier préparé par Jean-Louis Simon, sous la direction d'Olivier Guyotjeannin et Olivier Matteoni.

 

Un acte inspiré des mandements royaux

Au plan diplomatique, conformément à sa nature juridique, l’acte affiche d’entrée de jeu sa qualité de document d’administration courante : simple queue de parchemin, absence de marge à droite, écriture claire mais sans fioriture. L’adresse collective, le primat donné à l’exposé circonstancié des faits, l’absence d’annonce du sceau dénoncent tout autant le genre du « mandement » (ou « lettres sur simple queue de parchemin »), étroitement inspiré par le modèle royal – mais comme de coutume non traduit dans la couleur de la cire (de rigueur « blanche » à la chancellerie du roi). Le sceau de cire rouge qui a servi à sceller l’acte reproduit partiellement la gravure du sceau que le duc utilisait depuis 1410 et on peut lire le mot « Alvernie » qui figurait dans la légende. Ce sceau correspond au 3e grand sceau comme duc de Berry (M.-A. Nielen, Corpus des sceaux…, t. III, p. 235).

Une encre beaucoup plus pâle (mais la même main ?) est employée pour la dernière ligne de l’acte (portant les données de la date) et les mentions hors teneur, indice d’une préparation de l’acte en deux temps, texte d’abord, date et mentions hors-teneur ensuite, sans doute au moment du scellement.

 

Les expédients financiers du duc de Berry

Le témoignage offert par l’acte est riche, et en premier lieu sur la difficulté chronique à payer à temps les gages et pensions des serviteurs du prince. Leur versement est gagé sur un objet précieux qui passe de main en main, du duc aux membres de sa Chapelle, de ceux-ci à un marchand qui la garde pour avoir versé à la place du trésor ducal tout ou partie des pensions dues, du marchand au trésorier qui lui rachète la croix, apparemment sur ses deniers propres et reçoit remboursement du duc, sur la caisse qu’il gère, enfin du trésorier au duc à titres d’étrennes : moins qu’un cadeau personnel du trésorier au duc, ces « étrennes », comme la somme assignée au trésorier, permettent de qualifier comme « dons », créateurs de liens, une série d’opérations financières circulaires. On sait d’ailleurs que, durant son premier siècle d’existence, la Chapelle puisa à plusieurs reprises dans son trésor, utilisé pour faire entrer des fonds.

L’acte donne aussi un aperçu du travail de la Chambre des compte, et de la conservation de documents de contrôle (ici les inventaires de joyaux), pas forcément à jour.

 

Transcription paléographique

Edition

Parties du discours

Mentions dorsales


Espace personnel
Archives départementales et patrimoine du Cher - Plan du site - Contact - Crédits