Ferdinand Buisson : l'homme encyclopédique de l'enseignement primaire

Ferdinand Buisson

Conférence-lecture de Mireille Braun et Yves Blet, proposée par Paroles publiques en partenariat avec Les Amis de l'Humanité et Laïcité 18. Adaptation de Georges Buisson d'après l'ouvrage de Patrick Cabanel, Ferdinand Buisson, père de l'école laïque, Editions Labor et Fides

Que reste-t-il aujourd'hui de Ferdinand Buisson ?

Il naît le 20 décembre 1841 à Paris et décède, à l’âge de 90 ans, en Picardie en 1932.

Que reste-t-il aujourd’hui de cette personnalité hors du commun ?

Peu de chose à vrai dire au regard de la vie si brillante qui fut la sienne : théologien, historien, républicain, pédagogue, haut-fonctionnaire, député, concepteur du Dictionnaire pédagogique, Prix Nobel de la paix.... et comme le dit son biographe Patrick Cabanel « Président de presque tout ce qui était à présider dans la gauche française ».

Il incarna la loi de 1904 sur la laïcité et  celle de 1905 sur la séparation des Églises et de l’État. Il fut l’un des directeurs de l'enseignement primaire qui conserve le plus longtemps son poste, de 1879 à 1896. Concernant  la réalité de l'enseignement en France, il y a très certainement un avant et un après Ferdinand Buisson.

Cette évocation, sous la forme d’une conférence-lecture tentera de comprendre cette personnalité injustement oubliée qui mit sa pensée complexe au service d'une des plus grande avancée républicaine : l'école laïque, gratuite et obligatoire.

 

Amphithéâtre – 6 octobre 2020 – 19 h – Réservation obligatoire au 02.48.55.82.60

ENTREE GRATUITE