Jean Baffier : des archives pour un centenaire

Portrait de Jean Baffier, AD Cher, 23 J 29

Un rapide état des fonds pour les amateurs

Jean Baffier s’est éteint le 19 avril 1920. Le sculpteur est célèbre pour ses œuvres érigées en place publique, dont le Louis XI et le Monument aux morts de la guerre de 1870 de Bourges, son rôle dans la renaissance des arts et traditions populaires berrichons et son activisme politique dans le camp antidreyfusard et antirépublicain. Un musée lui est consacré à Sancoins.

Une étude du personnage dans toutes ses dimensions doit passer par la consultation des archives du fonds Jean Baffier, qui se trouve aux Archives départementales du Cher sous la cote 23 J. Ces documents ont été remis en 1975 par la veuve de Louis Marin, homme politique lorrain (1870-1960) qui avait noué une amitié durable avec Jean Baffier en le côtoyant au sein de la Fédération régionaliste française. Ces archives, qui comprennent des dessins originaux de Baffier et de nombreuses lettres échangées avec ses commanditaires et amis, ont été reliés en recueils pour intégrer la bibliothèque de Louis Marin, qui avait décidé par testament de les remettre aux Archives départementales du Cher. Ce don initial a été augmenté de quelques documents remis par le Musée du Berry et les Archives départementales de la Nièvre, principalement des publications et cartes postales, ajoutés à la fin de la sous-série 23 J.

Les circonstances du don de 1975 sont bien documentées dans un dossier coté DD 233, où se trouve notamment une copie de l'inventaire détaillé rédigé par Mme Marin, qui porte sur les cotes 23 J 1 à 18. 

Il faut également signaler que la bibliothèque des Archives départementales du Cher conserve un exemplaire de la plupart des études consacrées à Jean Baffier, dont les contributions de Christian Roth pour les congrès des sociétés savantes du centre de la France de 1991 et 1995 (PER 549/73-74) et le catalogue rédigé par Béatrice de Chancel-Bardelot pour l'exposition du musée du Berry en 2009-2010 (EXP 918). La monographie consacrée à Baffier par Neil Mac William, universitaire anglais enseignant aux Etats-Unis, publiée en 2000 et initulée Monumental intolerance : Jean Baffier, a nationalist sculptor in fin-de-siecle France, est disponible sous la cote 4° 1496. Mme Nicole Szendy en a livré une traduction française inédite conservée aux Archives départementales du Cher sous la cote 4° 1496/1.