Les "anonymes" de la Résistance en France (1940-1942) : motivations et engagements de la première heure

Les-anonymes-de-la-Resistance-en-France.jpg

Conférence par Limore Yagil, professeur à l'université de Tel-Aviv. Mercredi 4 mars 2020, 18 h 30, amphithéâtre des Archives départementales.

Spécialiste de l’histoire culturelle et politique de la France sous l’Occupation et du sauvetage des Juifs, Limore Yagil s’intéresse dans son dernier ouvrage aux « anonymes » de la Résistance, c'est-à-dire ces héros de la première heure qui ont osé agir en rejetant la collaboration avec l'Allemagne. Ce sont surtout les petits, les sans-grades, grâce à qui le travail de la Résistance a pu être accompli, comme des hôteliers, des passeurs, des assistantes sociales et des médecins, des prêtres, des policiers, des lycéens, des intellectuels, des fonctionnaires, des enseignants, des pasteurs. L'ouvrage remet en cause l'image largement diffusée d'une France sombrant dans le vichysme et la collaboration. L'auteure distingue trois notions : désobéissance civile, Résistance et Résistance spirituelle, prenant ainsi en compte toute l'étendue de cette première Résistance de 1940 à 1942, permettant notamment aux femmes et aux adolescents de s'imposer comme des acteurs de l'Histoire.

 

Amphithéâtre - 4 mars 2020 - 18 h 30

Entrée libre