Les magistrats du ressort de la Cour d'Appel de Bourges, de Napoléon à la Seconde Guerre Mondiale (1800-1940)

Photo006_Mater.jpg

Conférence par Tony Borselle, doctorant en histoire contemporaine. Amphithéâtre des Archives départementales, mardi 28 janvier, 18 h 30.

Le public se passionne en général pour les faits divers et les scandales judiciaires mais prête peu d'attention à leurs principaux acteurs : les magistrats. Leur étude présente pourtant un intérêt pour l'histoire de France tant leur sort est lié à l'évolution des institutions politiques. Elle est également importante pour l'histoire régionale : si le juge est celui qui dit le droit, c'est aussi une personnalité locale. Le ressort de la cour d'appel de Bourges s'étend sur trois départements ruraux, agricoles, peu peuplés: le Cher, l'Indre et la Nièvre. Il n'est donc pas surprenant d'y retrouver au XIXe siècle le portrait-type du magistrat provincial : un notable, propriétaire terrien, enraciné dans son territoire, gardien de l'ordre social hérité de la Révolution. Mais l'avènement définitif de la République, les bouleversements sociaux et l'émergence des " couches nouvelles " changent la donne dans le dernier quart du XIXe siècle. Comment sommes-nous passés d'une magistrature de notables monarchistes arrimés à leurs terres à une magistrature de fonctionnaires " de carrière " et républicains ? Quel rôle a joué la magistrature dans l'affermissement de la République ? Le nouveau régime a-t-il bénéficié de l'action de  "hussards herminés " ?

 

Amphithéâtre - 28 janvier 2020 - 18 h 30

Entrée libre