Conseil général du Cher Archives départementales et patrimoine du Cher

Accueil > Recherches > Fiches pratiques > Les prisonniers de guerre français de la Seconde Guerre mondiale

Recherches

Les prisonniers de guerre français de la Seconde Guerre mondiale

Une vie de camp, couverture (cote Br4°2357)

Documents disponibles aux Archives départementales du Cher

Après la brève et désastreuse campagne de France de mai-juin 1940 et l'armistice qui s'ensuit, une masse considérable de prisonniers est aux mains des Allemands. Qu'en si peu de temps un tel nombre de soldats soit capturé par l'ennemi, c'est ce qui donne de prime abord sa dimension exceptionnelle à l'histoire des prisonniers français de ce conflit. Une autre originalité est que la captivité des prisonniers français se poursuit non du fait d'un état de belligérance prolongé entre la France et l'Allemagne, mais par un armistice auquel aucune paix ne vient mettre fin.

Regroupés en divers endroits en France, la plus grande partie de ces captifs est ensuite envoyée dans des camps en Allemagne (quelques camps sont aussi situés en Autriche, Pologne ou Tchécoslovaquie). Leur nombre, la variété des tranches d'âge, la diversité des catégories socio-professionnelles et des provenances géographiques, font de ces prisonniers un reflet de la société française masculine de l'époque. Contrairement à une idée reçue, la plupart sont d'ailleurs des hommes d'âge mûr, mariés et souvent pères de famille.

Misère morale et affective, travail forcé, logement précaire, privations, faim, maladies, vermine, brutalités, exécutions et bombardements, les conditions de détention marquent ces hommes à jamais. Libérations, évasions et décès réduisent considérablement leurs rangs durant toutes ces années de détention. Mais la majorité des prisonniers de 1940 reste emprisonnée jusqu'à sa libération en 1945, soit près de cinq ans de captivité !

Le lecteur trouvera dans ce document la liste quasi exhaustive des ressources en documents et ouvrages de toutes natures disponibles aux Archives départementales du Cher.

La presse d'époque n'est pas citée, mais reste bien sûr elle aussi une source d'information.

                                                                            Didier ARNOLD

Pour visionner ou télécharger le guide des sources, cliquez sur le lien suivant :


Espace personnel
Archives départementales et patrimoine du Cher - Plan du site - Contact - Crédits