Conseil général du Cher Archives départementales et patrimoine du Cher

Accueil > Recherches > Histoire et archives > La Seconde Guerre mondiale > Firmin DESCHÂTRES, soldat, prisonnier, évadé, passeur

Recherches

Firmin DESCHÂTRES, soldat, prisonnier, évadé, passeur

Firmin au service militaire en 1932. Il est au premier rang, à gauche du bidon de lait, une cigarette aux lèvres.

Firmin DESCHÂTRES est né le 25 septembre 1909 à Trouy (Cher). Il travaille dans l'agriculture. Enfant, il commence par garder les vaches, les moutons ou les oies. Il participe ensuite aux moissons, puis travaille à la batteuse ou à la lieuse. En 1930, un coup de pied de cheval lui casse la jambe.

Puis vient le temps du service militaire. D'abord ajourné pour faiblesse, Firmin rejoint finalement le 26e RI le 4 mai 1932. Cependant, le 13 mai, à cause de son ancienne fracture à la jambe qui constitue une gêne pour la marche, il est classé dans le service auxiliaire par la commission de réforme de Nancy. Il est rendu à la vie civile le 15 avril 1933.

Firmin se marie en 1934. L'année suivante naît sa première fille. C'est aussi l'année où il est élu conseiller municipal.

Il est mobilisé le 8 septembre 1939 au dépôt de cavalerie n°5 à Orléans. Le 11 février 1940, la commission de réforme d'Orléans le classe bon pour le service armé. Après plusieurs affectations, il est finalement muté au 6e GRDI le 4 mai 1940. Firmin va participer à tous les combats que son unité va livrer pendant la campagne de France, notamment à Stonne le 15 mai. Il est fait prisonnier avec le reste de son unité le 18 juin 1940 à Sombernon (Côte d'Or, à l'ouest de Dijon). Lui et ses camarades sont internés dans divers camps de fortune au gré de leur périple. Puis Firmin est affecté à des travaux agricoles. Il travaille avec quelques autres prisonniers dans une ferme à Douchy (Aisne) lorsqu'il apprend le matin du 6 décembre qu'ils doivent partir pour l'Allemagne à 17h. En début d'après-midi, il s'évade et prend la route pour Trouy qu'il rejoint après quelques jours de trajet. Il retrouve sa femme qui entre-temps fait franchir clandestinement la ligne de démarcation à de nombreux fugitifs. Tout naturellement, il s'attelle lui aussi à cette tâche, avec son ami Raymond TABOULET. Ces trois passeurs ne se font jamais fait payer et logent et nourrissent tous les gens qui veulent passer en zone libre.

Après la guerre, comme beaucoup, Firmin et Fernande ne demandent rien, et ne font partie d'aucune association. Pour eux la page est tournée. Firmin est maire de Trouy de 1952 à 1964. Ce n'est que bien longtemps après ces évènements que Firmin rédige ses mémoires. Malheureusement, Fernande, comme la grande majorité des femmes, ne fait pas de même.

Les documents présentés sur cette page font partie d'un don de Madame Simone DESBRUÈRES (cote J 2907). Firmin DESCHÂTRES est le père de la donatrice.

                                                                        Didier Arnold

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

Pour visionner ou télécharger les mémoires de Firmin DESCHÂTRES, cliquez sur le lien suivant :

Firmin et Fernande en 1942 Carte de Firmin de l'Association des prisonniers de guerre du département du Cher Firmin et Fernande Firmin à Trouy après la guerre

Espace personnel
Archives départementales et patrimoine du Cher - Plan du site - Contact - Crédits